Épuisement professionnel : impact sur la vie sociale

Épuisement professionnel

Le burnout est une maladie liée à l’environnement professionnel. Il peut engendrer des conséquences néfastes sur la vie du travailleur, notamment une invalidité selon le degré de gravité de son cas. Mais cela peut également avoir des répercussions négatives sur sa vie sociale. Mais lesquelles ?

Qu’est-ce que le burnout ?

Le burn-out définition est le suivant : un processus à long terme qui entraine des changements comportementaux et un grand état de fatigue de l’individu. Les symptômes sont très diversifiés et varient d’une personne à l’autre. Les plus sujettes à cette maladie sont les bourreaux du travail, les cadres détenant un poste à haute responsabilité ou souvent sous pression et les perfectionnistes. Il se manifeste au début par des angoisses, une anxiété, un état de fatigue général, un stress, etc. Ensuite, des signes plus alarmants surviennent comme la perte de la joie de vivre, le trouble de sommeil, la survenue de plusieurs pathologies, la dépression, l’agressivité… Et en phase terminale, le travailleur n’a plus la force de se battre : il a puisé toute son énergie ! Il sera alors en arrêt de travail pendant un bon moment. Le médecin décrit alors le burnout comme un épuisement physique, moral et émotionnel.

Mais quels sont les impacts sur la vie sociale ?

Certes, la vie professionnelle et la vie personnelle sont interdépendantes. Le burn-out maladie professionnelle aura évidemment des impacts sur la vie sociale. Des changements d’habitude sont constatés par les proches : un manque de participation aux activités sociales, une isolation, une irritation, une dépression… Le père ou la mère peuvent t donc devenir agressif (donnant des fessés, des phrases violentes, etc.) et être constamment sur les nerfs. Il n’y a plus de vie de couple et le malade n’arrive plus à passer de bons moments en compagnie de sa famille.

Les problèmes de santé ( migraine, eczéma, vomissements…), la famille devra également les supporter, sans parler des lamentations. D’ailleurs, il devient égoïste et ne pense plus qu’à ses problèmes. Et au fil du temps, les signes vont s’intensifier, pouvant bouleverser sa vie, voire même le conduire jusqu’au divorce et à l’éloignement de ses enfants.

En outre, les amis seront aussi délaissés et la personne n’a plus envie de sortir en compagnie de qui que ce soit. Il devient alors un solitaire. Face à cette situation, il est le seul maître de son destin.

Comment y remédier ?

En effet, pour guérir rapidement, il est crucial que la personne accepte de se faire soigner si elle ne souhaite pas perdre à la fois son travail et sa famille. Ainsi, il faudrait qu’il apprenne à partager ses soucis et à faire des échanges avec des individus de confiance. Une écoute attentive sera d’une aide précieuse, notamment du conjoint et des enfants pour s’en sortir. Il faudrait qu’il reprenne sa vie en main, consulte un médecin et suit scrupuleusement ses consignes.