Différents traitements pour soigner le burn-out

soigner le burn-out

Le burnout est une maladie, mais pas une fatalité. Des symptômes alarmants apparaissent pour alerter les travailleurs et son entourage. Mais seul un médecin peut confirmer qu’une personne est atteinte d’un épuisement ou non. Mais quel type de traitement suivre pour le guérir ? Existe-t-il un risque de rechute ? Remontez à la source du burn-out avec le site web burnout-stress.info informatif et utile au quotidien.

Les signes avant-coureurs à prendre au sérieux !

Afin d’éviter que la situation s’aggrave, dès le début de la maladie, il faudrait la traiter. Voici quelques symptômes qui devront vous inquiéter :

  • L’irritabilité et l’angoisse
  • La peur et l’anxiété
  • Le manque de confiance en soi
  • La fatigue et le stress en permanence
  • La perte de sensation
  • La perte de la joie de vivre
  • L’insomnie et les cauchemars
  • La perte de concentration et de mémoire
  • La démotivation totale
  • Les pleurs sans raison
  • La survenue de nombreuses maladies : vomissements, diarrhée, maux de tête, nausées…
  • L’indifférence
  • Etc.

Et au fil du temps, les symptômes vont s’intensifier, pouvant aggraver le cas du patient. Qui plus est, des attitudes qui sortent de l’ordinaire doivent également alerter ses proches. Le meilleur traitement est l’arrêt du travail pendant un bon moment.

Comment traiter efficacement le burnout ?

Le plus grand remède du burnout est l’adaptation de votre capacité avec votre environnement social et professionnel. Mais maintenant que vous êtes à court d’énergie, il faudrait savoir se reposer et puiser une nouvelle énergie pour avoir plus de ressources et éviter le risque de rechute. Le médecin traitant peut prescrire un arrêt de travail ou une réduction des horaires de travail selon la gravité des cas.

En outre, une psychothérapie TCC réalisée par un professionnel compétent est vivement conseillée pour minimiser la durée du traitement. D’ailleurs, de temps en temps, le docteur peut prescrire également des médicaments, des antidépresseurs et des vitamines.

Par ailleurs, apprendre à se relaxer est aussi une étape très importante pour évacuer le stress. C’est pourquoi de nombreux médecins préconisent des pratiques très efficaces comme la sophrologie, la thalassothérapie ou l’hydrothérapie. Elles peuvent vous apporter une amélioration du sommeil.

Petits conseils !

Dans certains cas, la pratique d’une activité physique s’avère nécessaire pour se remettre sur les rails ! Cela vous aidera à récupérer rapidement. Vous avez plusieurs options (sport en groupe ou individuel), mais la natation est l’idéale. Cependant, vas-y mollo ! Surtout, ne précipitez pas les choses. En sus, vous devriez avoir une alimentation équilibrée.

Et enfin, la reprise de travail n’est envisageable qu’après la guérison totale. Une consultation est nécessaire pour valider votre retour ! En tout cas, pour éviter d’être atteint par le syndrome d’épuisement professionnel à nouveau, un changement du cadre de travail doit être étudié par l’employeur.